AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrête de me suivre [Tallulah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Sorcier(e)


Messages : 120

On veut tout savoir
Ton âge : 200 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Arrête de me suivre [Tallulah]   Ven 6 Jan - 13:43



C'est pour ton bien

Tallulah & Blake

Plus les années passent et plus les rencontres se font, à moins de vivre sur une île déserte et c’est fou mais finir sa vie sur une île déserte avec pour seule compagnie les oiseaux, ça n’emballait pas vraiment mademoiselle Blake. Enfin, ce n’est pas que la compagnie des oiseaux déplaisait à Blake, elle aimait bien les animaux, peut-être même qu’un jour, quand elle serait un peu moins maniérée, elle posséderait un grand terrain avec tout pleins d’animaux qui couleraient des jours heureux. Il n’empêche que pour le moment cette idée bien que plaisante n’était pas prête de se réaliser, elle aimait beaucoup trop la ville, être au cœur des grandes villes et des boutiques de chapeaux, surtout des boutiques de chapeaux. Puis de toute façon, il y avait beaucoup de choses à faire par les temps qui courraient, le monde s’était mis à tourner d’une drôle de façon, des créatures de l’ombre et des Chasseurs d’Ombre, pour ce qu’elle avait cru comprendre, disparaissaient.

Le problème de ces disparitions c’est qu’il n’y avait pas la moindre logique ou alors Hannah était un très mauvais inspecteur de police, ce qui est fort probable aussi. A la limite, retrouver une personne, elle maitrisait cet art à la perfection qu’il vente, qu’il neige, qu’il y ait de la boue ou même du brouillard, elle était capable de suivre une piste, formation professionnelle oblige. Il n’empêche qu’entre retrouver une personne et empêcher cette même personne de disparaître, il y a une énorme différence et les sorciers trouvaient que le meilleur moyen pour qu’aucun d’entre eux ne disparaisse, il fallait jeter un coup d’œil les uns sur les autres.

Hannah n’étant pas la personne la plus solidaire au monde, enfin elle aidait les gens indépendamment de sa volonté les trois quarts du temps, plus des réflexes qu’autre choses si vous voulez son avis.  Si ça n’aurait tenu qu’à elle, elle ne se serait pas mêlé des affaires du monde des sorcier. Mais voilà qu’un texto d’une personne dont elle n’avait pas eu de nouvelles vint l’enquiquiner un matin qu’elle travaillait sur un dossier. Elle aurait très bien fermé les yeux dessus pour se concentrer sur sa tâche. Sauf qu’en moins de trois minutes, Elizabeth l’appelait à son tour pour demander de filer un coup de mains. Manquait plus que des plans foireux entre sorcières qui n’avaient rien de mieux à faire que de lui pourrir sa journée. Elle attrapa donc son portable pour lire le texto -un roman plutôt tellement il était long le machin- et une fois cette besogne que d’avoir tout lu terminée, sa curiosité était piquée. Une sorcière toute jeune traînait dans les rues de New York sans se faire pincer par les mortels ? Alors ça, voilà qui était beaucoup plus intéressant que tout le reste pour Hannah qui attrapa ses affaires sans demander son reste et filait par l’ascenseur de service afin de ne croiser personne, n’ayant pas spécialement d’excuse à fournir si on lui demandait ce qu’elle faisait. Elle ne pouvait décemment pas dire qu’elle allait voir comment une sorcière se débrouillait en ayant l’apparence d’une jeune fille. Sinon bonjour l’asile de fou et là même prouver qu’effectivement elle était elle-même une sorcière ne l’aiderait pas plus que ça, sauf pour s’enfuir, bien entendu, parce qu’il était hors de question qu’elle passe ne serait-ce qu’une nuit dans un machin pour les fous.

Une fois dans la rue, son chapeau sur la tête et constatant avec un certain soulagement qu’il ne pleuvait pas, pour une fois, voir même il allait faire beau toute la journée, ce qui est beaucoup plus intéressant quand on doit jeter un coup d’œil pour voir si tout va bien. Puis d’abord, elle ne savait même pas à quoi ressemblait la gamine. Comme munie d’un septième ou huitième sens permettant de lire dans les pensées d’Hannah, ce qui été par ailleurs drôlement flippant, la personne qui lui demandait de s’incruster dans la bulle de la demoiselle sorcière lui envoyait une tonne de photos. Ah ouai, là c’est sûr que niveau infos, Hannah était carrément servie, elle poussa un soupir parce que ça la gonflait quand même légèrement, mais bon elle ne voulait pas non plus se faire enguirlander par Elizabeth Blake, rooh les parents.

Retrouver une personne dans une ville aussi grande, mais quelle galère, on a pas tous des runes de traça… à quoi que s’ils utilisaient leurs runes les cocos pour se retrouver, les sorciers pouvaient toujours utiliser leur magie pour se retrouver entre eux. Hannah manquait clairement d’entraînement et d’imagination pour le coup vu qu’elle venait de marcher presque une demi-heure -et en talons dieu sait que ça fait mal- pour rien puisqu’elle avait carrément les capacités nécessaires pour retrouver quelqu’un sans se fouler, même une parfaite inconnue. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire -fin le temps de se souvenir de comment ça marchait que cette magie pour repérer les gens- elle se retrouva avec une sorte de mini gps dans la tête et elle filait à la rencontre de Tallulah, la protégée de Tallulah, c’est compliqué ça aussi, depuis quand les gens donnent le même prénom à leur protégé... mais bon ne jugeons pas hein.
Pourtant, une fois sa course poursuite dans la ville, et ne voyant Tallulah uniquement de dos, Hannah se demanda clairement s’il n’y avait pas erreur sur la personne, cette fille ne respirait pas spécialement la magie, puis elle était quand même petite, vraiment petite… Elle faillit même tourner les talons en se disant que la blague était beaucoup trop grosse et qu’on lui avait fait perdre son temps, jusqu’au moment où la demoiselle tourna le regard vers elle. Vu la couleur de ses iris, difficile de ne pas remarquer que c’était bel et bien une sorcière, c’était même plutôt surprenant que les humains ne le remarquent pas. La curiosité de Blake était piquée et elle décida de rester dans le sillage de la demoiselle pour voir comment elle agissait et si sa couverture était parfaite, histoire d’en apprendre d’avantages sur la petite. C’est fou quand même de la laisser toute seule dans une ville, ça paraissait quand même drôlement inconscient comme comportement.


the witch and her love
So many things to tell her, But how to make her see, The truth about my past? Impossible! She'd turn away from me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrête de me suivre [Tallulah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] HD qui reboot sans arrêt depuis ce matin
» Arrêt du signal pour les décodeurs VISIONETICS VISTAR
» Et là, c'est le drame: Zeiss arrête la monture ZK
» Arrête ou ma mère va tier ! (Stop ! or my mom will shoot)
» petite marche a suivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters RPG  :: La ville de New York [RPG] :: Manhattan :: Central Park-