AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Messages : 78

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Ven 25 Nov - 21:58



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Sara était en mission ce soir-là. Elle arpentait les rues de New york suivant un démon Eidolon depuis le début de la soirée avec une petite équipe de Chasseurs. La mission était toute simplette en somme. Le seul hic restait que ces démons étaient particulièrement difficiles à repérer grâce à leur don de changer de forme et de prendre celle de ceux qu’ils croisaient, ce qui était relativement agaçant. Oui, elle était passablement agacée de crapahuter dans la ville pour y retrouver un démon, surtout qu’elle n’avait pas intérêt à le laisser s’échapper celui-là. On l’avait informé une demi-heure plutôt que sa trace avait été retrouvé dans le Queens et elle avait bien sa petite idée d’où il pourrait se rendre.

Heureusement les démons ne changeaient pas souvent de routine, il faut dire que ce n’était pas les créatures les plus intelligentes non plus, ça devait jouer aussi. Mais les Chasseurs n’allaient quand même pas se plaindre, il faut dire qu’ils arrivaient quand même à leur mettre des bâtons dans les roues assez fréquemment, sans compter ceux qui avaient péris ou avaient été gravement blessé par l’un d’entre eux. Sara n’avait pas trop l’intention de se laisser avoir par leurs supercheries ni ses partenaires d’ailleurs. Ceux-ci avaient un excellent travail en redirigeant les équipes vers le Queens avec une photo pour l’identification. Encore fallait-il que celui-ci cesse de changer de forme d’ici son arrivée.

Elle n’était pas très loin du Pandemonium et c’est donc normalement qu’elle s’y dirigea, ayant l’intuition qu’il se trouverait dans les parages. Le club était plein pour changer et Sara grimaça. Elle détestait le monde. Mais elle n’avait pas le choix, c’était le job. Elle demanda confirmation à ses partenaires qui lui certifièrent que fuyard y avait pénétré. Satisfaite, elle entra à son tour dans le club, se concentrant sur tous nombreux visages qui s’offraient à elle. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin…

Elle esquivait les danseurs déjà bien lancés un peu trop à son goût surtout pour ceux qui se rapprochaient carrément trop de sa bulle d’intimité.  « Concentre-toi, Sara », se murmura-t-elle, comptant sur ses runes pour l’aider un peu. Et puis, bingo, elle tourna la tête au bon moment pour voir celui qu’elle recherchait près des toilettes. A nouveau, une légère grimace sur les traits, elle se faufila entre les corps pour ne pas le perdre de vue sans pour autant lui bondir dessus. Autant être discrète, elle ne perdait pas grand-chose et pourrait peut-être glaner des informations.

Le démon était un homme d’un bon mètre nonante, avec une carrure imposante, des cheveux rasés près du crâne portant une tenue décontracté. C’était bien lui, elle n’avait pas besoin de reconfirmer sa cible. Au lieu de cela, elle indiqua simplement qu’elle l’avait retrouvé et à quel endroit. Et comme tout ne se passe jamais comme prévu, l’homme croisa soudainement son regard, bien évidemment, l’expression de son visage ne trompa pas il avait compris. Il fit demi-tour et s’élança vers la porte de secours. Sara poussa un juron avant de s’élancer à sa suite, la main sur son arme séraphique déjà prête à dégainer.

Rejoindre la porte ne fut pas aisé même en poussant la quasi-totalité de ceux qui se trouvaient sur son chemin, car trop bourrés ou trop bien lancés dans la soirée, ils en avaient juste rien à faire d’une jeune femme brune qui tentait de se frayer un passage. Alors, elle joua des épaules, se souciant peu des grognements sur son passage. Elle poussa la porte du pied et s’engouffra dans l’obscurité, sa lame séraphique étincelante au clair de lune. Bon, je déconne, il n’y a pas de clair de lune. Par contre, l’impression désagréable qu’elle ressentait depuis des jours était présente.

Mais ce n’était pas le moment. Elle se glissait dans l’obscurité mais senti une présence dans son dos. Elle fit volte-face et plaqua l’intrus contre un mur, sa lame sur sa gorge. Puis, hébétée, cligna des yeux, ce n’était pas son démon ça. Contrariée, elle ne relâcha pas la pression sur la gorge de l’inconnue pour le coup.

« T’es qui toi ? Qu’est-ce que tu me veux ? » C’était elle. C’était elle à coup sûr qui la suivait depuis des jours. A bien y réfléchir, il lui semblait l’avoir aperçu quelque fois aux alentours. Pas croyable. Cette femme la suivait et lui faisait perdre la trace du démon, génial. Elle lui lança un regard furibond avant de se rendre compte que dans cette position, elle n’allait pas lui répondre. Marmonnant quelques injures, elle relâcha la femme mais conserva une position défensive.

« Réponds. » marmonna-t-elle, peu regardante sur la politesse pour le moment. Elle n’avait pas l’intention d’ajouter une menace ou autre, ce n’était pas son genre et puis si ça se trouvait cette femme ne faisait rien de mal à part lui faire perdre la trace de son démon. Déjà c'était étrange qu'une Terrestre la voit alors autant ne pas l'effrayer à ce point. Elle se força à se détendre et modula le ton de sa voix pour qu'il paraisse moins dur.

« Ecoute, il y a un démon dans le coin. J'aimerais autant que tu ne sois pas blessée, alors dis-moi simplement comment tu t'appelles et surtout attends-moi... ouais non reste avec moi.»


Super. Elle pouvait pas la renvoyer à l'intérieur, le démon pouvait bien lui tomber dessus là-bas aussi puisqu'elle venait de le perdre. Sara allait finir par mourir de frustration à la fin. On ne l'avait pas préparé pour ce genre de situations non mais franchement.




When it rains, it pours. There will be blood in the water. Cold to the core. Faith blows hard on our shoulders. This is our time. No turning back. We could live like legends.Bring me back to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sorcier(e)


Messages : 120

On veut tout savoir
Ton âge : 200 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Sam 26 Nov - 0:07



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Les journées se ressemblaient beaucoup ces dernières années. New York avait beau être décrite par bien des personnalités comme une ville pleine de vie, il n’empêche qu’on s’y ennuyait dur comme fer par ici et qu’une fois les mécanismes du monde compris et que les manières de se faire de l’argent ne changeait pas plus en 1970 qu’en 2016 et bien la vie suivait juste son cours sans trop se soucier des immortels. Immortels qui d’ailleurs avaient fort à faire avec les démons qui cassaient quand même légèrement les pieds. Combien de fois Blake s’était-elle retrouvée avec un contrat qui lui passait sous le nez sous prétexte que la personne était morte tuée par tout et n’importe quoi, bref un démon. Alors oui peut être qu’être un démon c’est lourd comme vie, que les pauvres ils s’ennuient mais bon sang qu’ils aillent enquiquiner les pingouins sur la banquise plutôt que les vaches à laits, euh les personnes pleines aux as, pardon. Difficile cependant d’aller communiquer avec des démons, non vraiment, elle n’avait pas essayé mais rien que le fait d’en avoir des fois en face d’elle, ça donnait pas envie de parler avec, à la limite de les tuer oui par contre, c’était arrivé à chaque fois. Il faut dire qu’ils respectaient pas tellement l’intimité des gens et que non sauter sur des sorciers ce n’est pas normal et forcément que les sorciers ne sont pas enthousiastes à l’idée d’avoir une espèce de truc dégueu qui leur saute dessus, même si c’est soi-disant de la famille. Et bah franchement, heureusement qu’elle avait tout pris de sa mère, sinon ce serait un peu déprimant. En y réfléchissant, Blake trouvait ça d’ailleurs profondément ignoble d’être la seule espèce au monde à avoir du sang de démon, les autres ils avaient du sang d’ange, c’est classe ça pas à dire, du sang de loup, trop cool et imposant le respect, du sang de mort… ouai non en fait après réflexion vampire c’était aussi pourri dans le genre.

Son histoire de traque de mademoiselle Cartwright, bizarre que la lignée se soit pas éteinte d’ailleurs, mais bon la vermine ça arrive toujours à pulluler dans ce monde, débuta donc un mercredi matin.  La jeune chef d’entreprise, ou plutôt la chef d’entreprise à l’apparence d’une jeune femme alors qu’elle avait l’âge d’être l’arrière-grand-mère d’au moins tous ses employés, sauf peut-être celui du portier, lui il était vieux… mais il faisait son âge, pas de chance. Bref passons, la chef d’entreprise était en avance et avait donc décidé de s’arrêter prendre un mocaccino pour faire vivre le commerce, ou plutôt parce qu’elle avait décidé de se lancer prochainement, dans un an ou deux dans l’achat de quelques cafés de la ville, histoire de se divertir un peu et de risquer un peu son argent pour mieux le récupérer ensuite. C’est par le plus grand hasard que son regard se posa sur la silhouette de la jeune Cartwright qui passait devant la devanture, concentrée, pressée, comme si tuer les démons était la raison de sa venue au monde. Ce qui était probablement le cas d’ailleurs. Ses doigts serrèrent, bien malgré elle, le verre chaud de sa boisson, sans pour autant le casser, tout dans le contrôle. Elle finit par se lever abandonnant là, son verre et ses idées d’achats pour se concentrer sur une autre idée.

Quel était le but de ce jeu de piste, difficile à dire même pour Blake, l’idée n’était pas non plus venu comme ça, non c’est au fur et à mesure de ses journées à ne rien faire d’autres que suivre cette fille, abandonnant pour cela jusqu’à son rôle de chef d’entreprise, même si très franchement après une dizaine d’appels de son second, elle finissait par répondre mourant d’envie de lui hurler dessus qu’elle était légèrement occupée et qu’elle aurait largement le temps de rattraper une dizaine de jours de travail, ayant pour cela l’éternité mais comme ce n’était pas le gars de son second elle répondait à chaque fois -enfin après qu’il ait bien rempli sa messagerie-.
Le jeune Cartwright ne l’intéressait pas en tant que personne, il faut le reconnaître, si elle n’avait pas cette ressemblance vraiment frappante avec John, Hannah ne se serait jamais retournée vers elle et ne l’aurait probablement même pas regardé passé dans la rue. Bon quoi que peut être que si, elle n’était pas moche et sans être vraiment attiré par les filles, voire pas du tout, la sorcière savait encore reconnaître quand une jolie fille passait devant son nez, sans avoir pour elle de la jalousie. Après tout, elle se disait que contrairement à elle la jolie jeune fille qui passait vieillirait et deviendrait moche et c’est fou mais avec ce genre de pensée, tout allait tout de suite mieux. Donc pour en revenir à notre Cartwright préférée, Blake apprit à force de la suivre qu’elle s’appelait Victoria et qu’elle était une Shadowhunters… au moins autant investie dans sa quête pour devenir la meilleure que son ancêtre. C’est donc avec ce genre d’information et avec l’envie ignoble mais très présente en la sorcière de rendre la monnaie de sa pièce aux Cartwright que Blake décida de rentrer dans la vie de la demoiselle peu importe le moyen et de se rendre indispensable. Après tout, John s’était rendu indispensable non ? Au point qu’elle en souffrait encore maintenant de voir des Cartwright, d’avoir la gorge sèche quand elle en croisait un, de se poser encore et toujours la même question, pourquoi ne lui avait-il tout simplement pas accordé le bénéfice du doute ? Et pour le coup, l’idée de faire souffrir quelqu’un d’autre ne lui effleurait pas le moins du monde l’esprit, elle arriverait à ses fins et prouverait à cette famille de lâche qu’ils pouvaient aussi être des victimes et avoir des membres qui souffraient et qui en plus souffraient suite à une aventure avec l’ennemi.

Ce soir là, notre petite vengeresse se la jouait encore détective privée et se fatiguait à suivre cette gamine qui visiblement avait décidé de… passer du bon temps au Pandemonium, ah elle est belle la nouvelle génération de protecteurs des humains, elle n’avait pas un Démon à tuer plutôt que de s’éclater et laisser ses camarades faire le sale travail. M’enfin Hannah était plutôt ravie de cette pause et avait donc pris un verre dans son coin, laissant l’autre faire un peu ce qu’elle voulait… sauf que l’autre en question prenait la poudre d’escampette. Un courant d’air cette fille, ce n’est pas possible autrement, en grognant Blake posa son verre et suivit sa cible. Elle sortit donc par la porte de derrière et plissa les yeux, détestant les lentilles pour le coup, ça empêchait ses rétines d’absorber la lumière convenablement. Raison pour laquelle elle se retrouva plaqué contre un mur, une lame contre sa gorge. Oui parce que cette situation ne pouvait pas venir du fait que Sara était douée tout simplement, inconcevable que cette hypothèse. L’envie de lui fracasser le crâne à coup de brique, on ne se refait pas, effleura grandement l’esprit de la menacée mais elle se contint. Il faut dire que l’idée que l’autre ait un spasme et lui tranche la gorge était tout à fait désagréable. Puis c’est quoi cette manie de poser des questions quand on menace l’autre de cette façon. Bon heureusement, elle n’avait pas été élevé par des chiens… euh si en fait c’est possible, Cartwright la libéra en lui ordonnant presque de répondre. Pour le moment, Hannah était plus occupée à remettre son chapeau convenablement et à enlever la saleté de ses habits et du chapeau que lui répondre.
Et là, mais le summum de la bêtise Cartwright en une phrase, elle la prenait pour une terrestre, non mais quand même ! Fin aucun Terrestre n’avait la classe d’Hannah Blake tout de même. Mais bon, plutôt que de démarrer sur une mauvaise base, surtout qu’après il faudrait ramer si elle faisait mauvaise impression, la Terrestre du jour répondit avec beaucoup de sympathie, même si très franchement, elle avait plus envie d’étrangler Sara que d’être sympathique avec elle.

« Appelle moi Blake. Donc tu es à la recherche d’un démon et je peux venir avec toi, parce que tu as peur que je me blesse toute seule, alors que tu viens de me menacer avec ton jouet qui brille ? Super, je suis partante ! C’est par où qu’il allait ton démon ? »


Bon d’accord, il est vrai qu’elle était réellement partante et histoire que son acolyte ne change pas d’avis, ce qui arrivait toujours avec les Shadowhunters, un jour c’est oui pour la vie et l’autre c’est dégage je ne veux plus jamais te voir. Autant faire en sorte qu’elle ne puisse pas revenir sur sa décision, Blake avança donc dans la direction au pif, en même temps, c’était logique qu’il avance par là.

Quant à savoir qui du démon ou du duo tomba le premier sur l’autre, la fierté d’Hannah dira que c’est le duo qui avait réussi à débusquer le démon, mais vu que celui-ci arriva derrière elles au moment où Hannah trouvait le moyen de dire fièrement qu’elle pensait qu’il était par là-bas -direction opposé d’où il vint-, on peut clairement en douter. Hannah ne fit pas le moindre geste vers le démon, se contentant de faire un grand sourire à la jeune fille et lui faisant remarquer, au cas où.

« Epate moi Shadowhunters. »

Alors oui, elle aurait pu continuer à faire l’ignorante petite Terrestre ayant besoin d’être secouru mais clairement donné le beau rôle aux chasseurs d’ombre et en plus à un Cartwright, c’était un peu exagéré, voir beaucoup trop et elle préférait lui faire savoir de suite qu’elle n’était pas du tout une imbécile douée uniquement de la seconde vue. Non elle connaissait ce monde, elle connaissait ce genre de démon mais, puisque mademoiselle Cartwright avait dit qu’elle préférait que Blake ne soit pas blessée, autant lui laisser le démon. Quel bonté d’âme que celle de Blake pour le coup, bon sauf si la nouvelle causait un choc à Cartwright mais c’est le risque du métier d’apprendre des choses qui ne plaisent pas.



the witch and her love
So many things to tell her, But how to make her see, The truth about my past? Impossible! She'd turn away from me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 78

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Dim 27 Nov - 0:52



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

La situation n’allait pas tarder à lui échapper visiblement. Elle sentait son portable vibre dans sa poche. Elle n’y prêta pas attention plutôt focalisée sur la femme qui avait débarqué comme ça dans sa vie  sans prévenir et surtout en plein milieu de sa mission. Est-ce que l’on peut vraiment tomber plus mal ? Franchement, on en doute tous hein. Toujours est-il qu’en théorie maintenant que la Terrestre était là, elle ne pouvait pas la laisser dans ce bordel toute seule. Il ne manquerait plus qu’elle tombe sur le démon en premier. Démon qu’elle chassait depuis un certain temps maintenant, super. Donc, il fallait visiblement faire un choix et le seul convenable qui s’offrait à Victoria était de chasser le démon tout en gardant un œil sur la Terrestre avant de pouvoir la mettre à l’abri et de dérouiller le démon. Et nécessairement dans cet ordre-là, ce serait le mieux dans cette situation qui se compliquait trop au goût de la jeune chasseuse d’ombre.

Elle continuait de fixer son inconnue très intriguée, trop intriguée par sa soudaine présence. D’autant plus que ces derniers jours, elle n’avait pas eu de visions c’était bien cette femme qui la suivait enfin suivre étant un grand mot, disons qu’elle l’avait aperçu à peu près à chaque fois qu’elle sortait ? Ouais voilà, c’est mieux. Alors qu’elle se détournait de la jeune femme pour se concentrer sur sa mission, s’inquiétant pas vraiment de savoir si l’inconnue la suivrait , après tout c’était elle qui l’avait rejointe dans cette ruelle non ? Bon. La brune aux cheveux courts s’intéressait plutôt à d’éventuelles traces qui la mènerait à ce démon, se concentrant mais c’était sans compter sur la femme au chapeau qui avait fini par lui répondre.

Elle se tourna finalement vers elle, l’air un peu agacé.

« On n’apparait pas dans le dos des gens sans s’annoncer. D’autant plus lorsque ceux-ci possèdent une épée qui brille. » répondit-elle, un peu tendue.

Elle n’aimait pas cette situation du tout et la jeune femme semblait être une forte tête. Mais elle avait décidé de la suivre, c’était un bon point pour la femme au chapeau disant s’appeler Blake. Sara apporta peu d’importance à ce nom donné même à l’apparence même de la femme. Elle n’avait rien contre les Terrestres biens sûrs mais l’important était de retrouver le démon avant que celui-ci ne fasse des dégâts parmi d’autres Terrestres justement. Sara leva les yeux au ciel en voyant sa Terrestre filer d’un côté. Non mais sérieusement ? Elle n’avait pas beaucoup de connaissances en matière de Terrestre mais elle était presque sûre à cent pourcent que celle-ci sortait du lot et dans genre hors compétition.

Elle cligna des yeux pour se reprendre et tenta de chasser l’agacement qui semblait ne plus vouloir la quitter. Non mais c’est, Blake venait de débarquer et de chambouler sa mission en deux temps, trois mouvements. Celle-là, ça fait des plombes qu’on ne l’a pas entendu. Bon conclusion, soit elle était complètement folle soit c’était Sara qui en fait dormait et faisait un rêve complètement étrange. Oui non, il valait mieux se concentrer sur la traque au démon. Elle rattrapa donc la fameuse Blake, lui jeta un petit coup d’œil avant de détourner le regard et s’arrangea pour avoir un pas de plus en avant qu’elle, question de sécurité. Bon, d’un point de vue stratégique si Blake voulait la planter, elle le pourrait mais pour l’instant elle lui faisait confiance et ça c’était bizarre. Mais bon entre un démon et une femme un peu allumée… disons que le choix est vite fait.

Les deux femmes avancèrent dans la ruelle. Sara s’était muée dans un silence empreint de concentration.

Maintenant, il ne devait pas lui échapper. Sa mission devait être accomplie à tout prix. Enfin peut-être pas au prix de la femme qui l’accompagnait… elle était vraiment agacée de la voir à ses côtés. Sa présence l’empêchait de faire son travail et en plus elle avait ce je ne sais quoi de très, très étrange qui la perturbait réellement. D’ailleurs, son malaise était sûrement évident mais Victoria évitait de trop la regarder pour que justement celle-ci ne s’en rende pas trop compte. De Blake émanait une aura qui intriguait la chasseuse mais elle s’y intéresserait plus tard de ça.

Blake avait l’air de vouloir lui indiquer où se trouvait le démon. Sara lui jeta un regard peu convaincu. Déjà parler n’était pas une bonne idée quand on essaie de surprendre son ennemi. Mais encore moins indiquer une direction sans aucune raison.

« Je ne veux pas te vexer hein mais…laisse-moi faire mon travail, d’accord ? »

Oui, son travail, ce qu’elle essayait de faire depuis le début de cette soirée mais que tout s’évertuait à l’en empêcher. Oui, pour la énième fois de la soirée, Sara était agacée. Elle détecta un bruissement derrière elle. La chasseuse d’ombre attrapa par le bras Blake et la tira dans son dos sans attendre.

« Reste derrière moi. » lui ordonna la jeune femme, son esprit déjà totalement subjugué par la présence du démon.

Elle entendit à peine les paroles de Blake. Ou plutôt elle les entendit mais avait un peu autre chose à faire que de s’occuper des paroles étranges que prononçaient encore Blake. Son épée séraphique étincelait alors qu’elle s’approchait lestement du démon. Celui-ci avait l’air en avoir marre de courir et ça tombait bien, car elle aussi. Sara attaqua, usant de tous ses talents qui faisaient d’elle une chasseuse d’ombre. Elle était supérieure à ce démon et le savait très bien. Ce qui l’intriguait c’était plus l’idée que le démon choisisse de venir les attaquer toutes les deux. Sans être spécialement intelligente, ils n’étaient pas non complètement stupides les démons disons surtout que certains d’entre-eux parvenaient avoir une once d’instinct de survie et donc de ne pas foncer sur l’ennemie quand celle-ci traque.

Alors qu’elle allait asséner le coup fatal au démon, elle eut l’illumination. Les messages sur son portable. Le fait que le démon les attaque. Merde, pensa-t-elle. Elle frappa d’un violent coup de pied le démon avant de tourner la tête vers Blake, soudainement inquiète.

« Blake, il n’est pas seul ! Va-t-en ! »

Et là, ça se re-complique évidemment. Ben oui, ça ne pouvait pas être une simple mission de routine en solo, non ce ne serait pas drôle. Victoria n’avait pas le temps de s’en vouloir de ne pas y avoir pensé plutôt puisqu’elle était présentement occupée mais s’en voulait quand même. Elle reporta son attention sur le démon qu’elle devait achever au plus vite, ce qu’elle fit en plongeant sa lame profondément. Le hic, c’est que cette minute d’inattention avait permis au second démon de se faufiler dans son dos. Il était encore sous la forme d’un homme mais ses yeux le trahissaient. La jeune femme fut propulsée au sol et sa tête frappa durement le bitume. Son épée s’échappa de sa poigne.

Sara serra la mâchoire pour éviter de pousser un gémissement pitoyable. Sa tête lui tournait et elle ressentait comme l’envie de rendre son repas. Elle s’était fait avoir comme une bleue…qui avait dit que les démons étaient débiles déjà ? Elle tenta de se redresser mais tout tournait autour d’elle, ce n’était pas gagné mais alors pas du tout. Et comme si tout cela ne suffisait pas, il commençait même à pleuvoir. Elle savait qu’il ne lui servirait à rien de se précipiter sur sa lame, il aurait l’avantage. Pourtant, c’était bien là sa seule chance.

Heureusement, le démon semblait savourait sa réussite ce qui lui laissait une petite ouverture. Presque à l'aveugle, elle se propulsa, autant dire que ça ressemblait plutôt à quelqu’un qui rampe pitoyablement au sol pour sauver sa peau mais avec un peu de détermination, sacré instinct de survie. Sa main entoura la poignée séraphique de son arme et la retourna vers le démon qui s’était approché. Elle ne s’avouerait pas vaincue ou du moins ne mourrait pas sans se battre maigre consolation mais ce serait déjà ça. Elle espérait que Blake s’était barrée le plus loin possible au moins ce ne serait pas totalement un échec comme mission. Elle avait été distraite par la sécurité de cette fille et maintenant elle allait en payer le prix, super, du grand art.



When it rains, it pours. There will be blood in the water. Cold to the core. Faith blows hard on our shoulders. This is our time. No turning back. We could live like legends.Bring me back to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sorcier(e)


Messages : 120

On veut tout savoir
Ton âge : 200 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Dim 27 Nov - 16:30



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Dans le cas plus que probable ou la sorcière avait été une petite humaine très curieuse et malchanceuse de tomber sur un chasseur d’ombre. Autant être franc direct, rencontrer un membre de cette secte qui se pensait supérieur au reste du monde, ce n’est pas avoir de la chance. Comment une petite humaine pouvait deviner qu’elle avait une arme qui brille dans le noir ? Bon d’accord, il est vrai que Blake était tout sauf une terrestre même si elle vivait parmi eux, qu’elle se comportait presque comme eux avec tous les avantages dû à sa condition, bien entendu, mais tout de même, la phrase était stupide, cependant elle fit au moins l’effort -très compliqué comme effort d’ailleurs- de céder, non sans faire remarquer avec ironie au passage.

« Très bien, la prochaine fois que je serais dans ton dos alors que tu as l’air très occupée à suivre une piste, je dirais Salut c’est moi ! C’est promis, je le ferais, comme ça tu laisseras ton arme mortelle dans ta poche et tu éviteras d’essayer de m’embrocher. »


Oui oui, il fallait bien noter la formule la prochaine fois, comme ça Sara était directement prévenue, elle ne se débarrasserait pas de Blake après cette soirée, loin de là, ses ennuis ne faisaient que commencer et comme la sorcière ici présente était quelqu’un de très butée, ce n’était pas prêt de se terminer. Pour le moment, elle essayait juste de trouver le démon, ce qui était très logique en fait puisque la seule chose qui semblait intéresser sa camarade nouvellement trouvée c’était de tuer des démons. Purée en deux siècles, ils avaient pas du tout évolué les Cartwright, c’était toujours démon par ci démon par là. Sauf qu’à la limite, la seule chose qui semblait avoir changé c’était le malaise, non parce que pour s’être coltiné des soirées à suivre John pour l’aider à tuer des démons, qu’est ce qu’il faut pas faire par amour, pas une seule fois il n’avait eu l’air mal à l’aise en sa présence. Et bizarrement, cela posait une nouvelle question en Blake, est ce qu’il avait simulé du début à la fin ses sentiments ? Est-ce que ces chasses aux démons nocturne n’étaient pas une façon de se débarrasser d’elle pour toujours. Au moins, c’était rassurant de voir que la chasseuse qui l’accompagnait ce soir, enfin auprès de qui Blake s’était légèrement incrustée, ne voulait pas la voir morte.  Néanmoins, est ce que vouloir à tout prix être devant était nécessaire, qu’elle se détende, la sorcière n’allait certainement pas faire tout le sale travail pour elle. Mais bon vu que la demoiselle voulait être devant, qu’elle y reste, Blake suivait docilement, tout en la dépassant quand cela était nécessaire, genre pour tourner n’importe où. Sauf que voilà, mademoiselle je me la raconte en personne trouva le moyen de protester, se prenant donc un regard on ne peut plus noir d’Hannah. Faire son travail, comme si la présence de Blake gênait, d’ailleurs Blake trouvait même le moyen de rameuter les démons sans trop se forcer, si ça ce n’est pas du talent. Elle épargnait à Sara des heures de traques sans succès, franchement elle méritait une médaille, bon peut être qu’au passage elle la mettait en danger mais c’est un détail que personne ne prendra en compte.
Le fait d’être ramenée derrière la talentueuse -quoi que ça reste à prouver ça- chasseuse d’ombre, la fit presque rigoler tellement c’était grotesque mais bon vu qu’elle recevait l’ordre de ne pas bouger et de la laisser faire mumuse toute seule, très bien Blake resterait en dehors du combat, ce qui était son intention depuis le début mais bon. Elle laissa sa protectrice d’un soir se lancer dans le combat, se contentant de mettre les mains dans les poches de sa veste pour contempler la bagarre. D’ailleurs, elle semblait plutôt bien se débrouiller et l’aurait probablement tué si elle n’avait pas eu une lueur de bêtise en se tournant vers Blake pour lui annoncer qu’il y en avait probablement un autre. Mais quelle fille stupide, elle avait forcément perdu du temps en disant ça, c’était déconcentré et quel intérêt de la prévenir ! Mince dans la vision de la Cartwright, l’autre n’était qu’une humaine, la prévenir se révélait stupide puisque ça ne l’aiderait pas et que fuir si le chasseur d’ombre mourait c’était être condamné à jouer le rôle du lapin dans la chasse.

Au moins, gloire à Sara elle en terrassa un des deux avant de se faire… malmener par le second très fier de lui visiblement. Très sincèrement, Hannah resta quelques bonnes secondes à être indifférente au spectacle qui se déroulait sous ses yeux, en soi que la chasseuse d’ombre meurt ou vive, ça ne changeait rien puisque la sorcière arriverait très bien à éliminer l’ennemi restant. Preuve en est de son indifférence totale, elle leva les yeux vers le ciel avec un agacement certain en voyant les gouttes d’eaux s’écraser sur son chapeau, son magnifique chapeau, temps à la con. Lorsqu’elle baissa à nouveau les yeux, la petite Sara bien que pas du tout en bonne posture avait au moins le mérite d’avoir récupéré son arme et de tenter de se protéger avec même si ce n’était pas glorieux du tout. Non c’est vrai, même le démon semblait en rire.

Très bien, puisqu’il faut tout faire soi-même dans ce monde, Hannah déposa son chapeau par terre, faut pas non plus exagérer, elle n’allait pas abimer le nouveau modèle de sa collection. Elle s’avança finalement vers la bataille et parce que régler les comptes des démons à coup de tuiles, de brique, de pavés, ce genre de chose, c’est la solution à toute épreuve, elle trouva le moyen de détacher une tuile du toit au-dessus du démon et de la laisser tomber dessus. Sauf que voilà s’il y a deux siècles en arrière, les tuiles c’était le top de la résistance, le fait est qu’actuellement, ce n’était pas le cas et elle se brisa sur le dos du démon qui chuta sous l’impact mais qui à part avoir l’air agacé par Hannah, n’avait pas l’air d’avoir très mal. Quand on disait que les Chasseurs d’ombre, ce n’est pas résistant, au moins le démon il était pas assommé. Là où c’était problématique c’est qu’elle n’avait pas assez de puissance pour détacher un toit entier, même brique par brique, afin de le réduire en bouille. Par contre il commençait à l’enquiquiner à essayer de rejoindre Sara, ce n’est pas possible d’être aussi collant, elle essayait de réfléchir et c’était assez embêtant quand l’autre ne pensait qu’à tuer le Shadowhunter à ses pieds. Ne manquant pas d’ingéniosité, manquant surtout d’armes c’est vrai, elle solidifia à l’extrême les gouttes de pluies qui tombaient sur le démon. Là, pour le coup, c’était bien plus efficace, très rapidement il abandonna Sara, il faut dire qu’avoir des gouttes qui transpercent de toute part, ça ne doit pas être agréable. Après, chacun ses méthodes et tant que le machin mourait et disparaissait sous leurs yeux, pourquoi se plaindre de la violence utilisée.

Une fois notre pauvre démon du jour mort dans d’atroces souffrance, encore faudrait-il qu’ils souffrent, Hannah rejoignit le Shadowhunter et se baissa à côté d’elle. Elle aurait bien vérifié l’étendue de ses plaies directement mais c’était une Cartwright, par définition quelqu’un de fourbe et elle craignait de se faire planter par Sara. Elle demanda, très poliment, parfaitement innocente, comme si c’était tout à fait normal la façon dont était mort le démon.

« Balance ton arme plus loin s’il te plait, je n’ai pas envie de mourir de ta main. Je voudrais voir tes blessures et si possible te soigner, puisqu’à mon avis tu es dans l’incapacité d’utiliser tes runes. »

Franchement, Blake faisait quand même trois efforts en une soirée, elle empêchait un Cartwright de se faire tuer alors qu’elle n’y gagnait rien, elle essayait de soigner ce même Cartwright alors que tout son être lui soufflait que c’était l’ennemie, qu’elle n’était pas prudente et qu’elle allait payer très chère sa faiblesse soudaine et troisièmement, elle avait laissé son chapeau par terre, pour cette personne. Ce qui était, nous sommes bien d’accord, le plus frappant. Enfin, ça ne durerait pas très longtemps pour son chapeau, elle irait le récupérer dès que Cartwright irait mieux. Encore faudrait-il qu’elle accepte la main tendue et ce n’était pas gagné vu la famille, après tout ils savaient tous se débrouiller tout seul, n'avaient pas besoin d'Hannah, oui elle connaissait la chanson par coeur.


the witch and her love
So many things to tell her, But how to make her see, The truth about my past? Impossible! She'd turn away from me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 78

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Dim 4 Déc - 13:48



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Elle était en train de perdre et pas uniquement la face bien que ce soit déjà assez humiliant comme cela. En fait, si on se plonge dans cette logique elle pourra perdre plein de choses, non mais sérieusement. La tête, le combat, la vie… pleins de choses très réjouissantes qui n’emballait pas du tout la jeune chasseuse d’ombre. Elle préférait gagner – gagner pleins de choses à commencer par ce combat avec ces fichus démons agaçants, lâches et traitres en plus. Attaque dans le dos super…il n’y a que les démons pour faire des coups pareils, bon peut-être les vampires aussi et… ouais les gens malintentionnés donc bref un démon est une pers…chose… malintentionnée. On ne va pas s’appesantir là-dessus bien que Victoria se sentait très nulle à ce moment-là. Il restait un démon et elle tenait tout juste sur ses jambes. Sa tête lui faisait un mal de chien et le sang battait fortement à ses tempes. Tout allait bien en somme. Ah et j’oubliais sa vision n’avait pas envie de l’aider à y voir plus clair. Tout était trouble à tel point qu’elle ne savait pas bien si c’était elle qui tanguait ou une simple illusion.

Néanmoins, elle raffermit sa prise sur son arme. Elle restait une chasseuse d’ombre malgré tout et se battrait comme tel, jusqu’à la mort s’il le faut – mort qui n’allait certainement pas être très lointaine vu son état présentement. A moins qu’un petit miracle apparaisse soudainement, un petit coup de main d’un ange peut-être ? Ce serait une idée plutôt alléchante, Victoria prendrait tout de suite cette opportunité mais elle n’avait pas l’air de vouloir se présenter, du moins pour le moment. Sa main tremblait mais elle se força à lever son arme en position de garde. Quelle image hilarante devait-elle donner avant sa mort au démon. Il devait être mort de rire le machin et il y avait de quoi. Elle est belle la grande chasseuse d’ombre, battue à cause d’un gros coup sur la caboche. Très classe vraiment.

Sara espérait vraiment que la jeune femme qui était avec elle, avait pu s’enfuir. Que le démon ne la trouverait pas, ne l’aurait pas. Peut-être que si elle parvenait à l’occuper suffisamment longtemps, ce serait le cas. C’était dans cette optique-là qu’elle fixait le démon d’un air provoquant. Oui c’était complètement ridicule comme réaction mais il fallait bien admettre pour le coup, qu’elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autre, ce qui comptait c’était de sauver la jeune femme avant tout. Même si celle-ci s’était montrée particulièrement agaçante et l’avait déconcentrée assez pour qu’elle perde la face contre les démons. Elle ne pouvait pas lui en vouloir juste à elle-même. C’était sa faute et elle allait l’assumer. Les chasseurs d’ombre n’ont pas à faire ce genre d’erreur. Ce serait qu’un juste retour qu’elle perde la vie en plus de la face. Oui, il me reste celui-là.

Le démon s’apprêtait à l’attaquer, peut-être avait-il suffisamment ricané de la situation et voulait en mettre en terme. Sara se prépara à lutter. Mais le miracle tant attendu se produit devant ses yeux pour le peu qu’elle en voyait bien sûr, car son estomac jouait les montagnes russes et ça ne l’aidait pas trop à garder la tête en l’air. Mais elle cligna des yeux, incrédule lorsqu’une tuile vola dans le dos du démon. C’était quoi ce délire ? Même le démon avait paumé. Sara avait presque envie de hausser les épaules en mode non mon gros ce n’est pas moi, ça, je sais pas faire, vieux. Il bascula en avant sous le choc. Visiblement, il ne croyait pas que Victoria n’avait rien à voir là-dedans, car il se décida à foncer sur elle. La jeune femme ne trouvait pas ça très drôle. Allez une autre tuile s’il vous plait ?

Sara recula d’un pas chancelant lorsque la pluie se solidifia sur le démon et le transperça de toute part. Ah d’accord… elle regarda ce qu’il restait du démon disparaître toujours incrédule, se demandant si le coup qu’elle avait reçu ne l’avait pas mise k.o finalement et que c’était un rêve. Sara soudainement à bout de forces, disons qu’elle abandonnait la lutte perdue d’avance de rester sur ses jambes plus longtemps, s’écroula sur le sol mouillé. Elle se retrouvait à terre, conservant son arme dans la main en la serrant plus parce réflexe qu’autre chose. Mais maintenant que l’adrénaline prenait la poudre d’escampette, elle se retrouvait complètement dans le décor. Elle sentit plus qu’elle ne vit Blake s’approcher et s’accroupir à côté d’elle.

« Tu… c’est toi… qui… » elle la regardait complètement éberluée. C’était elle qui avait fait ça ? Mais c’était une Terrestre, ce n’était pas possible ça ! A moins que… à défaut d’être un ange..ce serait une sorcière. Elle ferma la bouche se rendant compte que fixer quelqu’un la bouche grande ouverte n’était pas vraiment une bonne façon de faire bonne impression. Quoique pour la bonne impression on y repassera. « Sorcière… » souffla-t-elle quand le déclic se fit enfin dans sa tête.

Blake lui parla, lui demanda de virer son arme comme s’il ne s’était rien passé. Son regard glissa sur sa main. Victoria remarqua donc à cet instant qu’effectivement, elle tenait toujours son arme dans sa main. Elle rétracta la lame et la fit glisser dans sa poche contre sa cuisse pour la ranger. Maintenant qu’avait dit la sorcière ? Elle voulait la soigner. Les runes. Effectivement, son cerveau ne fonctionnait pas. Bordel ! Elle essaya de se secouer un peu mais la vérité était là, le choc était trop présent pour qu’elle puisse se débrouiller seule, effectivement. Elle abandonna toute résistance après quelques minutes à tenter de faire sa grosse tête et laissa la possibilité à Blake de l’approcher. Elle leva son regard vers la jeune femme face à elle et se surprit à apprécier la contempler sans son chapeau qui avait masqué une partie de son visage jusque-là.

« Merci Blake. » lui dit-elle, dans un élan d’intelligence. Elle venait de lui sauver très certainement la vie. Elle ne cracherait pas dessus, ce n’est pas ainsi qu’elle avait été élevé. De plus, il ne valait mieux pas agacer la sorcière étant donné qu’elle venait littéralement de désintégrer un démon sous ses yeux. Elle ferma les yeux un instant, lui montrant d’une part qu’elle lui faisait confiance et de l’autre c’était surtout pour tenter d’apaiser son estomac. Elle n’avait pas trop envie de vomir devant la jeune femme.




When it rains, it pours. There will be blood in the water. Cold to the core. Faith blows hard on our shoulders. This is our time. No turning back. We could live like legends.Bring me back to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sorcier(e)


Messages : 120

On veut tout savoir
Ton âge : 200 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Dim 4 Déc - 17:51



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Roh le talent tout de même, elle avait géré ce coup-ci et sans s’être entrainé depuis longtemps. Oui, elle n’avait pas vraiment le temps -l’envie- d’aller tuer des démons après le boulot. Puis en plus si elle faisait le travail des Chasseurs d’Ombres, ils allaient s’ennuyer ces crétins là. Le côté un peu moisi de la chose, c’était que pour le coup le public n’était pas vraiment en train d’applaudir. A croire que Sara croisait tous les quatre matins des gens dotés de pouvoir qui arrivaient à faire des trucs fantastiques… C’était profondément dommage ça. Il faut reconnaître que la jeune Cartwright n’avait pas l’air au mieux de sa forme, ce qui n’était absolument pas de la faute de Blake qui n’avait rien fait pour le coup, à part lui sauver la vie, un exploit d’ailleurs.
L’inquiétude se lisait dans le regard de la sorcière mais ce n’était pas réellement pour la personne à ses pieds qu’elle s’inquiétait, enfin si un peu quand même, mais parce qu’elle avait l’impression cruelle d’avoir John devant elle, les mêmes yeux, la même intensité dans le regard. Drôle de sensation et puis purée ça se transmettait sur pas mal de générations ce genre de détail, c’était flippant. Bon en revanche, pour ce qui est de l’intelligence, c’était pas passé… quoi qu’il n’était pas non plus spécialement intelligent, ouai rectification c’est de famille. Il faut dire que la question laissait franchement à désirer, personne n’était dans les alentours à part elles deux, elle voyait pas le talent à l’état pur quand elle l’avait en face d’elle, il fallait que ce soit plus clair comme signe, pas de soucis la prochaine fois qu’elle déciderait de montrer ses pouvoirs à un Shadowhunter, Blake écrirait dans le ciel son nom de famille, comme ça pas de doute possible. Pas peu fière d’elle malgré tout, c’est avec un immense sourire, de gamine c’est vrai, qu’elle reconnut sa responsabilité dans ce massacre au démon.

« Il semblerait, c’était chouette hein ? Je commence à être douée pour les attaques. Je m’impressionne moi-même. »

C’était quoi le problème ? Pourquoi elle la fixait comme ça, c’était quand même la classe d’arriver à solidifier des petites gouttes d’eaux, ça demandait de la précision sinon les gouttes explosaient trop vite, ouai pas de doute Blake trouvait qu’elle avait la classe et souriait toute contente. La fierté disparut d’un coup en entendant le mot qui sortit de la bouche de la demoiselle. Elle venait quand même de se casser la tête à lui sauver la vie et se faisait insulter de sorcière ? Mais elle ne pouvait pas juste la boucler et accepter une fois dans sa vie qu’une créature obscure -qu’est ce que c’est moche comme terme-  lui donne un coup de main de presque bon cœur. Les traits de Blake se durcirent radicalement, tandis qu’une désagréable envie de la laisser se débrouiller seule la submergeait de toute part. Après tout s’ils étaient assez bête pour la juger indigne de les fréquenter, qu’ils se débrouillent tous sans elle et ses pouvoirs. Néanmoins, elle n’avait certainement pas à rougir d’être une sorcière et sans ses pouvoirs qui claquaient, faut quand même le dire hein, la Cartwright elle serait morte. Mademoiselle Blake fit donc un effort pour être courtoise tout en essayant de mettre les points sur les i, le plus sympathiquement possible.

« Je vais faire comme si tu n’essayais pas de saper mon moral. Oui, je suis une sorcière et oui je sais que tu es un Shadowhunter, ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Tout va bien, ça ne change rien, je ne t’attaque pas et j’essaie toujours de t’aider donc pas d’attaques sur ma personne parce que si je meurs, je t’entraine avec moi, tu ne me survivras pas. »

Le regard de la sorcière était alerte, pas tellement rassuré par la présence d’une arme à quelques centimètres d’elle. Néanmoins, la demoiselle blessée obéit sans chercher à discuter, peut-être parce que c’était logique le fait que Blake ne s’embêterait pas à la tuer après s’être pris la tête à la sauver. Quoi qu’elle aurait pu aussi mais ça aurait été incroyablement sadique et malsain de sa part et Blake n’était peut-être pas aussi sadique. Elle lui laissa le temps de prendre conscience qu’elle n’arriverait pas à utiliser ses runes ce soir-là, oh c’est sûr qu’elle essayait et que c’était compréhensible, personne n’aime être dépendant de quelqu’un d’autres. Finalement, Cartwright abandonna la lutte, reconnaissant certainement que ses forces n’étaient plus là, compréhensible là aussi, le démon ne l’avait pas loupé et à sa place Blake ne serait peut-être même plus de ce monde.

Etrangement, s’il avait fallu beaucoup de temps à Blake pour s’en tirer avec un démon, la simple idée de retourner sur le terrain familier des soins lui plaisait beaucoup plus et c’était tellement plus simple à contrôler, néanmoins elle ne voulait pas non plus balancer trop d’énergie en Sara,  bien que ce ne soit pas dangereux pour le chasseur d’ombre, ça aurait été du travail et de la fatigue inutile pour Blake qui préféra soulever les habits de sa patiente du jour, après avoir reçu un merci qui lui fit chaud au cœur, sans oublier que Cartwright ne la regardait plus, ce qui est beaucoup plus simple pour faire son job. Pendant quelques secondes, elle ne fit plus le moindre mouvement, se contentant de regarder les runes de la demoiselle, puis instinctivement son doigt en dessina une, réflexe du passé qui ressurgissait. C’est quand son doigt entra en contact avec la surface visqueuse du sang que Blake revint sur terre, oui effectivement, elle n’était pas là pour se remémorer quelle rune servait à quoi mais pour sauver la vie de sa cadette. Histoire de ne pas passer pour une imbécile, elle retroussa ses manches, comme si palper avait servi à quelque chose, alors que pas du tout, puis elle utilisa ses pouvoirs afin d’accélérer un grand coup la cicatrisation, jusqu’à ce qu’il ne reste plus la moindre trace de cette journée sur la peau de Sara Cartwright.

« Plus efficace qu’une rune de guérison et avec moins de traces, c’est merveilleux. Bon étant donné que je ne voudrais pas avoir eu à te soigner pour que dans dix minutes tu te fasses à nouveau cogner dessus par un démon, je te suis pour la soirée. Respire un grand coup, prends sur toi, c’est pas négociable. Vois ça comme des remerciements de ta part. »

Oui ça pouvait peut être légèrement contraignant pour Cartwright d’avoir Blake dans les pattes mais en soi, ce n’était pas un problème pour la sorcière d’être intrusive. Surtout que visiblement, vu l’attaque en fourbe de tout à l’heure avec le couteau sous la gorge, Sara était visiblement bien au courant qu’elle était suivie, sauf que pour une fois Blake avait une véritable excuse pour le faire, nul besoin de se cacher et qu’en plus elle pourrait lui parler… et la draguer… et la mettre dans son lit au passage. Fière de ses idées, Blake se leva pour aller récupérer son chapeau, le mettre sur la tête et proposer, après s’être tournée vers sa camarade toujours au sol -certainement que c’était parce que ses rêves d’être avec Blake se réalisaient-

« Je te paye une boisson chaude pour que tu te remettes de tes émotions, tu viens ? »

Blake avait peut être légèrement besoin d’énergie elle aussi, ça ne tournait pas encore dans sa tête mais elle avait brûlé pas mal de calories en utilisant la magie. Surtout qu’elle ne s’entraînait plus depuis longtemps, ce qui faisait par ailleurs criser sa meilleure amie, mère au passage, qui à chaque fois lui rappelait que sans entraînement, les pouvoirs sont moins puissants mais Blake ne voyait pas l’utilité de se fatiguer tous les soirs pour garder ses pouvoirs au top niveau quand elle ne les utilisait jamais. Puis d’abord, ses pouvoirs n’étaient pas moins puissants, preuve en était d’aujourd’hui, ils étaient géniaux, c’était juste beaucoup plus fatiguant qu’en temps de guerre quand ils étaient sollicités tous les jours. De toute façon, comme d’hab, elle n’en faisait qu’à sa tête et il fallait faire avec. Sara allait l'apprendre rapidement, enfin si elle se décidait à venir avec elle, mais il n'y avait pas de raisons de refuser, ce n'était pas tous les quatre matins qu'on devait lui proposer un chocolat chaud... ou un café.


the witch and her love
So many things to tell her, But how to make her see, The truth about my past? Impossible! She'd turn away from me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 78

On veut tout savoir
Ton âge : 24 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Jeu 29 Déc - 20:29



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara


C’était quoi cette soirée ? D’abord, elle rencontrait une Terrestre qui n’était qu’autre qu’une sorcière pour le moins puissante en plus. Ladite sorcière qui doit être l’ombre qui la suit depuis plusieurs jours dans toute la ville pour ne pas dire partout où elle se rend. Ensuite, le démon qui la prend pour un punchingball, quelle saleté celui-là aussi. Sara commençait à se poser la question si elle n’était pas dans un rêve un peu étrange avec la belle sorcière qui lui sauve la vie. Il faut dire que ça ressemblerait drôlement à ça. Quoique s’il s’agissait d’un rêve de Sara, elle n’aurait pas la désagréable envie de rendre son déjeuner sur la belle sorcière au chapeau, ça elle en était quasiment certaine. Donc le rêve, c’est raté. Ce qui veut donc dire qu’il s’agissait totalement de la réalité. Elle se méfiait de la sorcière à ses côtés. Bien sûr, elle se doutait que si celle-ci avait voulu la tuer, elle aurait laissé le démon faire son travail jusqu’au bout, ça c’était un fait indéniable. Mais il n’empêche qu’elle ne comprenait pas pourquoi justement la sorcière, Blake ou qu’importe son nom, lui avait justement sauvé la vie ?

Est-ce que ça prend souvent au sorcier de sauver la vie des chasseurs d’ombre après les avoir suivi durant quelques temps ? Question numéro une. Bon la deuxième question, c’est est-ce que avoir envie de vomir face à une belle femme est normal ? La réponse est non, parfait, suivant. Bon plus sérieusement, Sara avait envie de se poser toutes ces questions mais sa tête répondait qu’à moitié, visiblement trop sonnée pour aligner plus de deux mots sans craindre de passer pour une chasseuse écervelée. Point intéressant car au vu des réactions de Blake, c’était raté pour ça aussi. Le coup de se faire rétamer par un démon avec une once d’intelligence – faut les trouver ceux-là- plus d’être à sa merci totale, c’était déjà mal barré pour passer pour quelqu’un d’intelligent pour le coup, à croire qu’elle ne valait pas mieux qu’un démon pour le moment. C’est pourquoi, Sara avait finalement abandonné la bataille et acceptait que Blake l’approche. Ses yeux fermés, elle sentait la sorcière se rapprocher mais ne fit aucun geste qui pourrait paraître suspicieux.

Étrangement, elle sentait qu’elle pouvait avoir confiance pour le moment en Blake. Il serait toujours tant d’aviser quand elle se sentirait un peu mieux et aurait recouvré quelques forces. Les questions, elle les gardait aussi pour plus tard, craignant toujours de passer pour une personne mal élevée si elle rendait son estomac sur la femme qui venait de lui sauver la vie. Elle prenait aussi conscience qu’elle avait contracté une dette envers la femme au chapeau trop sophistiqué et ça, c’était plutôt un mauvais point. Elles ne se connaissaient pas et Sara ne l’avait jamais vu dans le coin jusqu’à présent. Une nouvelle sorcière en ville peut-être ? Mais ce n’était pas rassurant du tout. En plus, Blake semblait plutôt fière de ces capacités de sorcière, ce qui promettait beaucoup d’autres de cet acabit, donc à mettre dans la case des menaces potentielles. Seth allait la tuer, si elle rentrait dans cet état.

Autre truc étrange à ajouter sur madame chapeau Blake, c’est que celle-ci, bien qu’agacée par le comportement de la jeune chasseuse d’ombre, chercherait à l’aider et semblait vraiment sincère dans sa démarche. Sara ne parvenait néanmoins pas à se détendre complètement mais s’efforçait de la laisser envahir son espace privé. D’habitude, elle ne rechignait pas tant à laisser une belle inconnue s’approcher d’elle mais là, la situation n’était vraiment pas à son avantage dans tous les sens du terme. Elle devait ne plus ressembler à rien entre l’attaque et la flotte qui coulait sur son visage et dans ses cheveux. Peut-être que Blake devrait remettre son chapeau. Elle la regardait quelques instants avant de détourner le regard, à force de la fixer les petites gouttes qui dégringolaient sur elle, Blake allait la prendre pour un cas désespéré et se tirer vite fait. Sara ne put s’empêcher de tressaillir quand elle la sentit la toucher. Elle lui jeta un coup d’œil, intriguée, mais constata que la sorcière était concentrée sur sa tâche et que rien d’autre ne semblait l’atteindre. Elle se permit donc de prendre le temps de la contempler en détails.

Puis, la main de Blake sur elle, la fit revenir rapidement sur terre. Celle-ci traçait l’une de ses runes sur son abdomen. Elle ouvrit la bouche pour faire un commentaire, quelque chose d’inspiré, mais la referma aussitôt quand elle sentit ses joues s’échauffer. Euh non, là ça devenait n’importe quoi, sa tête avait dû taper plus le bitume que prévu. Elle cligna des yeux, chassant ainsi les petits gouttelettes. Mais ce contact se termina très rapidement et Blake utilisa ses pouvoirs. Sara ouvrit grand les yeux, comme une enfant à noël, très intéressée et curieuse. D’autant que la dernière qu’un sorcier avait usé de pouvoir sur elle, c’était lorsqu’elle n’était qu’une gamine car elle avait été gravement malade. Elle n’avait pas peur enfin pas vraiment même si son cœur accéléra ses battements. Et puis c’était terminé. Sara se sentait beaucoup mieux. Elle était vraiment impressionnée et regardait Blake comme si c’était un ovni. Il faut dire que même si elle connaissait bien les sorciers de par les bouquins du monde obscur, expérimenter leurs dons étaient quelque chose de complètement autre et plutôt intéressant. Sara allait fini par la trouver fascinante et oublier que cette femme la suivait étrangement depuis des jours.

Se remettant tant bien que mal de ses émotions, la jeune femme nota tout de même qu’elle n’avait pas vomit sur Blake, un grand exploit en cette soirée compliquée et étrange. Seulement, la sorcière reprit la parole ce qui étonna la jeune femme. Ce n’est pas le fait qu’elle lui parle, ça au contraire, ça l’arrangeait plutôt pas mal vu qu’elle ne savait pas trop quoi lui dire. Mais ces propos étaient encore plus étranges que tout le reste. Sara se voyait mal refusée effectivement puisque comme Blake lui avait si bien dit, elle venait de lui sauver la mise et en plus de la remettre sur pieds difficile de dire à cette femme. Elle voulait passer la soirée avec elle ? Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez cette sorcière franchement ? Sara cligna des yeux, incrédule en la voyant se releva lestement et aller récupérer son chapeau tranquillement. Elle se leva à son tour quand celle-ci revint vers elle, ne souhaitant pas passer encore plus demeurée qu’avant et se racla la gorge.

« Excuse-moi d’avance mais, il y a un truc qui cloche chez toi, non ? »  

Ce n’était pas dit méchamment au contraire mais plus sur le ton de l’incrédulité. Sara ne comprenait pas l’intérêt que Blake avait de lui sauver la vie et encore moins de rester à ces côtés. C’était bizarre et franchement presque flippant. Elle se frotta la tête de la main, ébouriffant un peu plus ses cheveux passage.

« Tu n’es pas une sorcière psychopathe ou quelque chose ça, au moins ? » poursuivit la brune, sans la quitter des yeux.

A bien y réfléchir, ça devait la première fois qu’un truc comme ça lui tombait dessus et elle n’avait pas en vie de finir prisonnière de cette femme. Enfin, ça dépend de la situation certes mais pour l’instant c’était trop bizarre. Elle leva les mains en signe d’apaisement, ne voulant pas créer de conflits avec elle, si elle se méprenait sur ses propos.

« Crois-moi, je te suis reconnaissante pour ce que tu as fait pour moi. Je t’en remercie d’ailleurs. Mais je ne comprends pas là où tu trouves ton but… dans toute cette histoire ? »

Oui c’est vrai à la fin, qu’est-ce qu’elle lui voulait cette femme à chapeau ?  Pourquoi l’inviter à passer la soirée avec elle ? C’est complètement dingue cette histoire.

« Écoute, tu as l’air d’en savoir beaucoup plus que moi, je ne trouve pas ça très fair-play. » ronchonna-t-elle, tout de même, en quête de réponses aussi. Cependant, elle la regarda intensément avant de soupirer, vaincue.

« Mais je veux bien un chocolat chaud… » accepta-t-elle, avec une petite moue.

Elle ne perdait pas la manche après tout surtout si elle voulait connaître les intentions de cette sorcière. Il fallait bien passer du temps avec elle et puis son petit doigt lui disait que si elle refusait, Blake risquait de le prendre assez mal et ne pas lui laisser le choix. L’un dans l’autre, il valait mieux accepter son offre et essayer de lui faire répondre à ses questions. Le fait que son interlocutrice soit plutôt attirante pour une sorcière n’était pas non plus pour lui déplaire à la Cartwright. Son frère allait vraiment la tuer, ça c’était sûr par contre. Elle fit signe à Blake de lui montrer la voie, préparant déjà ses petites questions.




When it rains, it pours. There will be blood in the water. Cold to the core. Faith blows hard on our shoulders. This is our time. No turning back. We could live like legends.Bring me back to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sorcier(e)


Messages : 120

On veut tout savoir
Ton âge : 200 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   Ven 24 Fév - 18:08



Maintenant c'est entre toi et moi

Blake & Sara

Mais cette fille pétait l’ambiance naturellement, genre pourquoi à chaque fois qu’elle l’ouvrait elle était désagréable, ses parents ils ne lui avaient jamais dit de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir ? Oh et si elle le faisait déjà bah c’était visiblement 14 fois pour elle qu’il fallait la tourner cette langue. Bon en même temps, quand elle n’ouvrait pas la bouche soit elle essayait de tuer Blake à coup de lames, soit elle se faisait maltraiter sévère par un démon, ah les jeunes, ils sont trop mignons des fois.
Le clignement des yeux complètement déboussolé de mademoiselle Blake devait être assez clair, elle n’avait rien à répondre à ce sujet. Quelque chose qui clochait chez elle, non pas aux dernières nouvelles, ça allait plutôt bien, bon à la limite peut être que sauver des Shadowhunters ce n’était pas non plus le truc le plus normal pour une créature obscure, peut être qu’elle aurait dû siroter un thé dans son coin pendant que la demoiselle se faisait charcuter, elle en était tout à fait capable mais c’était pas très drôle de se tenir à côté de quelqu’un qui agonise. Voilà, donc c’était tout à fait logique comme réaction et si mamzelle Cartwright réagissait différemment quand quelqu’un se faisait massacrer devant elle, c’était une très mauvaise mentalité, même si ça lui permettrait certainement de vivre plus longtemps, ce qui est aussi un avantage.

Cette fille est quand même franchement désagréable, voilà qu’après avoir été traité de sorcière puis le sous-entendu pas très sous-entendu qu’il y avait quelque chose qui clochait chez Blake voilà qu’à présent la brunette lui demandait si ce n’était pas une psychopathe. Okay, tout va bien, ça ne pouvait pas être pire niveau insulte, elle mettait le paquet pour les trois premières minutes et après elle serait agréable forcément.

« Si, j’adore voir les gens souffrir et donc j’utilise mon démon domestique que j’ai affectueusement appelé Brutus comme appât et après je l’aide à gagner en assommant les Shadowhunters qui osent le défier. Manque de chance, aujourd’hui j’ai mal visé et c’est lui que j’ai tué…. Bien sûr que non je ne suis pas une psychopathe ! J’avais oublié que vous avez un peu de mal avec le fait de se faire aider par une tierce personne, vous savez que des fois ça se passe bien, il existe des gens qui aident les autres. »

Heureusement d’ailleurs parce que la dernière fois que ces magnifiques petits enquiquineurs de Shadowhunters avait fait une jolie petite gueguerre, ils avaient été bien contents de se faire aider par toute la populace des créatures Obscures -toujours aussi charmant ce nom par ailleurs-. D’accord même si elle utilisait l’ironie pour répondre à la question, Blake était loin d’être agréable et son regard dirigé vers sa cadette était loin d’être amical, avec une drôle d’envie de l’étrangler mais c’était épuisant d’étrangler les gens, ça fait plein de paperasse pour les agents, et en plus on ne tue pas les gens qu’on vient de sauver, règle d’or du sauvetage. D’accord c’est de très mauvais goût comme plaisanterie. En tout cas, le regard plein d’amour d’Hannah pour Sara fut très bien perçu puisque les mains de mamezelle gentillesse incarnée se levèrent en signe d’apaisement, un peu tardif mais bon à prendre. Ah parce qu’elle était reconnaissante, bon sang de bois, qu’est ce que ça devait être quand elle ne l’était pas. Par contre pour la question un peu plus problématique, à laquelle il était difficile de répondre, qu’est-ce qu’elle gagnait à avoir agi ainsi. Pas sûre que la vérité plairait à sa comparse et c’est fou mais jamais plus qu’aujourd’hui la maxime « toute vérité n’est pas bonne à dire » prenait tout son sens. Etant donné que la franchise n’était pas vraiment ce qui étouffait le plus Hannah -au même titre que la modestie-, elle préféra passer outre la vérité.

« Techniquement, tu essayais de me sauver la vie, laborieusement certes mais l’intention était là, je n’allais pas laisser ma presque sauveuse mourir, ça aurait été un manque de respect envers toi, tout simplement. »

Pour ce qui était d’en savoir plus qu’elle, Blake ne voyait pas ce qu’elle pouvait avoir dit laissant à penser cela. Avait-elle laissé un Cartwright méprisant s’échapper de ses lèvres ou un Sara, un peu moins méprisant celui-là, elle ne pensait pas mais quelquefois ses lèvres bougeaient plus vite que son cerveau et il était possible qu’elle ait fait une petite boulette. N’ayant pas de magnéto de la scène, mieux valait-il faire la petite innocente et faire comme si de rien était. Autrement dit, mieux valait-il ne pas répondre à la question, surtout quand Sara acceptait aussi facilement le chocolat chaud. Alors ça, c’était tout simplement parfait, la fille se faisait acheter avec du chocolat chaud, le paradis. Quoi qu’Hannah ferait peut-être mieux de ne pas la ramener sur les gens qu’on achète facilement car elle était pas mieux lotie, à se damner pour un chapeau, ah mais à un point tel que si Valentin lui avait proposé de rejoindre sa team contre un chapeau -bon plutôt 15- elle aurait dit oui sans hésitation… oui les gens vénales c’est le mal. Il n’empêche qu’elle n’allait pas se plaindre que Sara dise oui aussi rapidement et hocha de façon très brève la tête, quand la demoiselle l’invita à montrer la voie.

Le choix du café était déterminant pour la suite de l’aventure vengeresse d’Hannah, il fallait la mettre à l’aise, donc ça voulait dire ne pas en faire trop et prendre un café plutôt simple d’aspect. Est-ce que ne pas trop en faire voulait aussi dire retirer son magnifique chapeau pour la soirée ? Pourvu que non, sauf à l’intérieur d’un café, bien entendu, là elle était obligée de le retirer, sinon ça aurait été un manque de savoir vivre et elle avait tout de même de l’éducation.
C’est donc d’un pas tranquille qu’elle prit la direction de l’endroit idéal pour passer une soirée avec Sara. Tourner le dos à cette fille ne semblait pas être la meilleure solution aux premiers abords mais Blake n’avait pas que ça à faire de se retourner pour vérifier qu’aucune lame ne venait se présenter dans son dos, en revanche, elle restait extrêmement attentive aux bruits de pas au cas où il aurait fallu lui fracasser le crâne à coup de tuiles.

Les néons de l’enseigne brillaient dans le noir et éclairaient la chaussée de lumières bleutées très agréable. Blake redressa la tête pour rêver en silence, un jour il y aurait marqué Blake Coffee là-dessus, ça ne faisait aucun doute. D’ailleurs si elle l’avait fait avant aujourd’hui, ça aurait été drôlement la classe que d’arriver dans son enseigne, sauf si Sara était plutôt fan de l’humilité, auquel cas… Blake était sacrément dans la mouise. D’un geste solennel, comme si tout ce qui c’était passé aujourd’hui ne conduisait finalement qu’à cela, elle ouvrit la porte et s’effaça pour laisser passer sa cadette et la suivre tout en retirant son chapeau, ce qui la fit d’ailleurs soupirer comme si c’était un crime que d’être sans son chapeau. Elle se dirigea vers une table complètement en retrait, détestant être proche des portes, ce qui devait être dû aux guerres, la peur que les fenêtre explosent et que des éclats de verres se plantent dans sa peau… ou dans celle de Sara, puisqu’elle était présente actuellement. Une fois installée, elle glissa la carte devant Sara avant de lever les yeux vers elle et de lui glisser le plus discrètement possible

« Choisis ce qui te fait plaisir. Essaie de grignoter aussi un truc, je n’ai pas utilisé mes pouvoirs depuis longtemps, j’ai un peu peur que tu ressentes de la fatigue et soyons franc, ça m’embêterait réellement de te ramener à l’institut. J’essaie de faire profil bas. »

Enfin niveau profil bas, il est vrai que suivre un Shadowhunter dans les rues de New York, lui sauver la vie, c’était légèrement raté, complètement même. Cependant, elle n’avait pas du tout envie de devoir ramener cette fille à l’institut, par contre la ramener chez elle, oui oui aucun problème. Ce n’est pas le sujet, on est bien d’accord.


the witch and her love
So many things to tell her, But how to make her see, The truth about my past? Impossible! She'd turn away from me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant c'est le passé. Maintenant c'est entre toi et moi (Blake)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» preferiez vous la saison de noel de maintenant et/ou d'avant ?
» AVANT D'ALLER DORMIR de S. J. Watson
» [Validé] Avant j'étais schizophrène, maintenant nous allons mieux - Beth Jagger
» 2 boutons ROYAL AIR FORCE d'avant le règne d'Elisabeth II - reliés entre eux (enlevés lors du nettoyage de l'uniforme)
» avant / maintenant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters RPG  :: La ville de New York [RPG] :: Queens :: Club Pandemonium-