AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je défendrais ma vie [Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Messages : 43

On veut tout savoir
Ton âge : 22
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Je défendrais ma vie [Caleb]   Mar 29 Nov - 12:43



Je défendrais ma vie

Ash ~ Caleb

Assise droite, tous les muscles prêts à démarrer au moindre stimulus du cerveau, l’attention focalisée par ce qui se trouvait dans le champ de vision de l’animal, il ne fallait prendre en compte rien d’autres sinon c’était la panique à bord et il devenait vital de récupérer de la nourriture, sinon c’était la mort assurée. Oh protectrice des Terrestres n’était plus qu’un vague souvenir, ou plutôt quand la survie était en jeu il valait mieux effacer tous les remords, taire et enfouir au plus profond de soi-même la vérité et se laisser aller. De toute façon, elle n’avait plus le choix, se refusant à mourir et l’eau a beau être très facile à trouver, ça ne donne pas vraiment de forces aux muscles et si elle ne faisait pas ça maintenant, elle était bonne pour aller chasser les souris dans les ruelles de New York et il faut bien reconnaître que pour le moment cette solution la dégoutait encore plus que de voler. Dire qu’avec ses runes ça aurait pris moins d’une dizaine de minutes d’aller voler dans un supermarché et que personne n’aurait rien remarqué, là il fallait patienter, trouver la cible adéquate et courir vite. Courir vite quand on est une espèce de cabot répugnant c’est normalement très simple, après tout dans ses souvenirs ils savaient très bien prendre la poudre d’escampette ceux-là, mais en réalité ce n’était pas si facile déjà parce que les transformations ça arrive complètement au hasard. Mais quelle galère, qu’est ce qu’elle fichait-là plutôt que d’être en train de chasser du démon, l’ennui mortel que devoir se reposer uniquement sur soi-même. Pourquoi ses runes ne fonctionnaient pas aussi, oh bon sang mais qu’est ce qu’elle regrettait sa vie, Idris, son arme, sa stèle, quoi que non celle-là elle l’avait toujours même si l’utilité restait à démontrer.

Tout n’était pas si noir, une personne seule sortait de l’hypermarché avec trois sacs de nourritures dans les mains, le regard du loup vérifia ce qu’il aurait pu savoir en humant l’air ambiant, mais pour le moment certains réflexes n’étaient pas acquis. La détente fut fulgurante et bien que le moindre effort physique lui déchirait les entrailles à cause de la faim, le mental était bien plus fort, c’était une nécessité, personne ne l’attendait à la maison avec un repas, bien au contraire. L’impact fut brutal, il est vrai et sa conscience morale lui soufflait à l’oreille que c’était du grand n’importe quoi et qu’elle bafouait tous ses principes. Mais qu’importe, ses dents claquèrent dans le vide pour effrayer l’homme qui semblait tenir à sa nourriture. Et pourtant, les oreilles plaquées sur son crâne, le poil hérissé par la peur, elle avait récupéré son butin et s’éclipsait en trottinant pour perdre le moins d’énergie possible et se mettre à l’abri le plus vite possible. Après tout, le terrestre pouvait bien vociférer, personne n’irait croire qu’un chien était assez futé pour lui voler son repas et puis il avait encore deux sacs, de quoi il se plaignait. Pourtant elle entendait presque ses parents s’insurger de son comportement actuel et ça lui brisait réellement le cœur, elle ne cherchait pas à les décevoir mais elle ne pouvait pas faire autrement, ça faisait des jours qu’elle n’avait rien mangé, elle en avait besoin, elle voulait vivre en réalité et n’avait pas d’autres choix, ne connaissant rien de ce monde, excepté ce qu’elle avait appris durant ces derniers jours.
La scène vue de l’extérieur, pendant les quelques minutes qui suivirent cette agression, devait être assez comique. L’animal tenait sa tête le plus haut possible pour ne pas que le sac touche le sol, tout en trottinant assez rapidement, sa logique la poussant à mettre le plus distance possible entre elle et le gars. Ses pattes la ramenèrent jusqu’à l’endroit où elle se posait habituellement et le contenu du sac passa à l’intérieur de son ventre, sans trop de réflexion, au point où elle en était Ashley n’avait plus vraiment le moindre intérêt à faire la fine bouche et  à bouder certains aliments. Clairement, elle n’allait pas pouvoir continuer comme ça très longtemps, c’était du grand n’importe quoi, elle n’était pas faîte pour ce genre de vie. Sa famille lui manquait, le fait d’être seule dans cette grande ville ne l’emballait pas du tout, elle n’y arrivait tout simplement pas. Sans oublier sa conscience, elle venait d’agresser un Terrestre, enfin il n’allait pas avoir la moindre séquelle, à la limite détester les chiens, il n’empêche que toute sa vie elle les avait protégés avec le plus d’ardeur possible et maintenant c’était l’inverse. Elle retourna sur sa couverture, fraichement volée aussi mais bon, il fallait bien survivre. Une fois couchée, elle posa sa tête entre ses pattes avant, n’ayant toujours pas compris le mécanisme pour se transformer sur commande mais bon, c’est un détail, au point où elle en était, qu’est ce qu’elle en avait à faire.

Alors qu’elle dormait bien tranquillement, certainement depuis quelques heures, même si elle n’aurait pas pu dire combien de temps avec précision, ses sens la réveillèrent, quelqu’un entrait dans sa ruelle. Etrangement, le simple fait qu’un intrus vienne ici lui déplaisait fortement sans qu’elle ne sache si c’était le côté sale clébard qui parlait ou elle tout simplement. Oui elle avait décidé qu’elle n’était pas ce loup, son esprit le refusait. Il n’empêche qu’elle fût debout en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Si son esprit lui soufflait de grogner pour intimider toute menace, elle restait incroyablement Chasseuse d’Ombre et savait que le silence était le meilleur des alliés. Là encore, elle aurait pu renifler l’air, ça lui aurait évité bien des problèmes mais elle n’en avait rien à faire, on était chez elle et personne n’avait rien à y faire.  Depuis quand était elle si territoriale, aucune idée, mais peu importait, elle n’avait pas d’autres endroit où aller, elle ne voulait pas qu’on vienne l’embêter et pour cela il fallait défendre cet endroit, sa ruelle. Elle se jeta sur la personne qui lui faisait affront, réflexe incontrôlable, très mauvais réflexe, réflexe de chien.




Ashley Rosewain
Why did it all go wrong? - I wanna know what's going on. And what's this holding me? I'm not where I supposed to be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 81

On veut tout savoir
Ton âge : 23 ans
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Je défendrais ma vie [Caleb]   Jeu 29 Déc - 19:38



Je défendrais ma vie

Ash ~ Caleb


Ces derniers jours, on avait tenté d’empêcher Caleb de sortir de l’institut. Ce n’était pas contre lui ou à cause d’un quelconque comportement désagréable de sa part, oh non tout au contraire, en fait l’institut cherchait à préserver le chasseur. En effet, même si Caleb trouvait leur attention touchante, lui n’avait qu’une envie celle de se retrouver dehors pour évacuer ses pensées désordonnées et oublier. Surtout ce dernier point, tout oublier, repartir à zéro par exemple, ce serait bien ça. Seulement, il était assez âgé pour savoir que cela ne marche pas comme cela. Il avait déjà perdu ses parents à un âge très jeune presque trop jeune pour se souvenir d’eux à quelques années près. Et voilà, qu’on venait de lui arracher un nouveau membre de sa famille adoptive. Les Rosewain l’avaient recueilli à la mort de ses parents, étant eux-mêmes des amis des défunts. Les Blackthorn avaient confié le petit bambin à ses grands-parents mais les parents Rosewain avaient insisté pour avoir la garde du fils de leurs amis.

A 23 ans, Caleb n’avait plus rien du jeune garçon effrayé et perdu après la mort de ses parents. Il vivait sa vie avec sa nouvelle famille, qui pour lui, était la seule et l’unique qui comptait. Les parents de Ashley et Julian, étaient devenus ses parents à lui aussi bien qu’il conservait le nom Blackthorn, héritage de ses parents biologiques. Quand on lui demandait qui sont tes parents, le petit répondait toujours les Rosewain avec fierté. Automatiquement, Ashley était donc logiquement devenue sa petite sœur et Julian son frère aîné. Il les aimait et les considérait comme de son sang. C’est donc avec une grande tristesse qu’on lui avait annoncé le décès d’Ashley quelques temps plus tôt. Elle avait perdu la vie face à des loup-garous. Le chasseur avait perdu pied même si devant les autres, il n’avait osé montrer sa tristesse. Caleb était retourné à Idris, le cœur fendu, l’âme plus qu’en peine, retrouver les Rosewain pour l’enterrement d’Ashley.

Il n’était pas resté bien longtemps à Idris. L’ambiance était pesante et étrange. Le jeune homme avait préféré retrouver ses camarades de l’institut, cherchant du réconfort auprès de ses plus proches amis. Le brun avait espéré qu’on lui proposerait rapidement des missions intéressantes qu’il puisse au moins un instant oublier qu’il venait de perdre sa sœur. Mais les endeuillés ne devaient pas travailler souvent à New York, car on lui refusa chaque demande, sous prétexte que c’était trop tôt, que ça pourrait être dangereux pour lui s’il ne pouvait pas se concentrer suffisamment. En somme, cela faisait plusieurs jours que Caleb tournait en rond dans l’institut, passant la majeure partie de son temps à s’entrainer ou à essayer de lire dans la bibliothèque bon le reste il tournait en rond près des missions en espérant qu’on l’intègre. Mais ce ne fut pas le cas. Le garçon craignait de ne pouvoir porter le deuil plus longtemps. Chaque soir, il se remémorait les moments passés avec Ash, puis culpabilisait de l’avoir laissé seule.

C’est idiot certes mais il se disait qu’aujourd’hui il aurait été assez fort pour la protéger contrairement à ses parents. Mais non, il n’était pas là pour elle et elle était morte à présent. Le jour où il n’attendait plus de miracle, que ses cheveux ne ressemblaient absolument à rien, que les cernes lui mangeaient le visage, on lui proposait une mission de routine disait-on. Le garçon sauta sur l’occasion et accepta sans même demander des détails. Ce n’est qu’après qu’il se rendit très vite compte que ça ressemblait plus à une arnaque qu’une vraie mission. Aucune certitude, seulement une missions de reconnaissance même pas de traque. Le brun déchanta très vite à la mention de ces éléments. On indiquait uniquement une piste à suivre et des plaintes entendues par des Terrestres, selon eux, une bête sévissait dans un coin de la ville. Caleb tira la gueule. On se foutait de lui non ? C’était une mission pour un bleu ça pas pour un chasseur comme lui. Il s’arma tout de même de son arc, préférant éviter les mauvaises surprises et sortit de l’institut pour retrouver la fameuse bête ou se rendre compte qu’il s’agissait que d’une bête sauvage sans aucun lien avec le monde obscur.

La piste le mena dans le bronx. Il suivit les indications qu’on lui avait données et se rendit dans une ruelle qui devait abriter la fameuse bête. Du moins, on lui avait indiqué la présence d’une bête sauvage par là-bas. Le garçon brun avançait sans se presser et tout de même sur ses gardes. Il n’avait pas envie de donner raison à l’institut qui le disait inapte à reprendre les missions. Il remplirait sa mission en deux temps, trois mouvements et leur prouverait qu’il allait très bien malgré sa tête et que tout ce qui lui fallait c’était reprendre son rôle de chasseur d’ombre. Un grognement lui fit lever la tête. Effectivement, il y avait bien une bête présente. Le chasseur s’avança encore de quelques pas, tout en la tenant à l’œil, pour vérifier de quoi il s’agissait – un loup ou un chien ? La bête ne lui laissa pas le temps de cogiter la question ou de mieux voir, car elle lui bondit dessus. Le garçon fit un  pas de côté et frappa durement la cage thoracique de la bête.

Caleb dégaina son arc sans attendre et mit la bête, sur le sol, en joue. Plus de doute il s’agissait bien d’une créature obscure. L’une des créatures qui avaient attaquées et tuées sa sœur. Il serra les dents, respirant à fond pour ne pas décocher une flèche sur le loup. Au lieu de cela, s’armant de toute sa volonté, il prit l’option discussion calme avant de se battre.

« Hey le loup. Retransforme-toi immédiatement dans ta forme humaine. »
dit-il, d’une voix sèche. Il faisait vraiment l’effort de ne pas penser à celui qui avait tué sa sœur, ne pas tous les mettre dans le même panier…compliqué. Peut-être que l’institut avait raison après tout il n’était peut-être pas prêt à affronter un loup ou du moins à être objectif. Allez un petit effort Caleb, tu peux le faire. « Je n’hésiterai pas à tirer cette fois-ci. » le prévient-il, chassant les images d’Ashley de son esprit.





you were looking at me like you wanted to stay. i'm not playing no games. who knows the secret tomorrow will hold ? we don't really need to know 'cause you're here with me now, i don't want you to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 43

On veut tout savoir
Ton âge : 22
Qui sont-ils ? :
MessageSujet: Re: Je défendrais ma vie [Caleb]   Jeu 5 Jan - 16:30



Je défendrais ma vie

Ash ~ Caleb

Le déclic se fit au moment où ses pattes arrières tapèrent le sol pour propulser son corps sur celui de l’intrus. Cette posture, cette odeur et même le bruit de pas tout soufflait à Ashley que cette personne elle la connaissait. Raison encore une fois stupide, pour laquelle, elle essaya de modifier la trajectoire de son saut, ce qui est tout de même légèrement compliqué quand on est déjà en l’air et qu’être un drôle de clébard n’est pas un truc que l’on maitrise depuis toujours. L’idée dans sa tête au moment où elle faisait ça, c’était d’atterrir devant lui, certainement pas de se prendre un coup dans le corps. D’accord, à la limite, elle n’aurait pas réussi à le viser de toute façon, il avait donc été complètement débile le fait d’essayer de modifier la trajectoire vu qu’il n’avait eu qu’à se décaler pour se retirer de la trajectoire de la bête et d’attendre qu’elle soit à portée pour lui donner un coup dans le haut du corps.
Ashley retomba lourdement au sol, son poil gris clair fut en l’espace de quelques instants rempli de poussière sans qu’elle ne cherche à s’ébrouer pour en retirer les fines particules dégoutantes. Elle peina à se redresser, la douleur étant un peu trop importante pour qu’elle se concentre sur autre chose que sur cela pour le moment. Pourtant, elle avait bien mieux à faire en cet instant que de vérifier si elle allait bien et si elle pouvait marcher, le bruit caractéristique d’une flèche qu’on encoche, bruit qu’elle connaissait si bien pour avoir passer des heures, voir des jours à passer du temps avec Caleb pendant qu’il s’entrainait. Ses battements de cœur s’intensifièrent immédiatement, ses oreilles se plaquèrent sur le sommet de son crâne, son poil se gonfla comme pour intimider l’adversaire et les grognements d’avertissements démarrèrent sans qu’Ashley n’en ait fait la demande, c’était instinctif, son corps se sentait en danger et répliquait d’une façon complètement inutile mais bon.

Le regard de la demoiselle se redressa finalement pour observer autre chose que son poitrail douloureux, en même temps si fixer les choses permettaient de les guérir, ça se saurait depuis longtemps. Sa vision lui confirma ce qu’elle soupçonnait, voir même savait depuis quelques minutes déjà. Elle connaissait la personne devant elle, elle savait pertinemment qui venait de lui donner un coup de pied et en avoir la confirmation ne fit que la plonger dans une douleur encore plus grande. C’était son frère, peu lui importait que le même sang ne coule pas dans leurs veines, il était son frère au même titre que Julian. Et pourtant, de la même façon que Julian avait refusé de l’épauler il y avait de cela quelques jours et avait menacé sa vie avant qu’elle ne batte en retraite précipitamment, Caleb la menaçait à son tour. Dans quelle famille était-elle tombée pour qu’un par un ils essaient de lui ôter la vie ? Elle n’avait pas envie de se défendre contre eux, elle n’avait pas envie de les blesser ou même d’avoir une attitude menaçante à leur égard. Bon, d’accord c’était mal parti, la faute à qui s’il rentrait sur son territoire et qu’il la réveillait, encore heureux qu’elle grognait, ça ne changeait pas de quand elle était Shadowhunter et qu’un membre de la famille rentrait dans sa chambre. D’ailleurs ce genre de chose l’ennuyait déjà profondément lorsqu’elle était Shadowhunter, alors une fois en loup c’était carrément amplifié vu qu’elle ne contrôlait pas forcément les grognements. Elle fixait avec un certain malaise la personne devant elle, dire qu’avant, elle lui aurait certainement sauté au cou en lui demandant des nouvelles. Maintenant, elle se tenait à distance, fixant avec un regard sombre l’arme qui la menaçait tout en essayant de trouver en Caleb quelque chose de familier. Il avait l’air en colère contre le monde entier, ce n’était pas vraiment son genre d’être aussi énervé et pourtant il avait les traits tirés comme s’il était épuisé. En même temps, s’il s’amusait à poursuivre tous les loups de la ville dans le but de la trouver elle, ça pouvait être épuisant.

Elle cligna des yeux, hébétée, lorsqu’il lui demanda de se transformer. Non mais tout de même, vouloir tuer des loups c’est une chose, elle validait d’ailleurs amplement ce programme, cependant vouloir la tuer uniquement elle comme louve, quel manque total de savoir vivre. Est-ce qu’elle avait le droit de lui donner un coup de poing avant de mourir histoire qu’il sache bien à quel point il était détestable pour le coup et à quel point elle le haïssait. Pourtant, sa fierté, son amour propre et aussi le fait qu’elle était en colère, la poussa à le snober et refuser de se transformer, qu’il aille au diable avec ses idées débiles, elle n’avait pas à lui obéir, il n’était rien de plus qu’un frère et si chacun dans cette famille de plouc s’était mis dans la tête qu’il valait mieux qu’elle, ce n’était pas le cas et elle n’avait pas à obéir en dehors de la maison et vu que cette maison lui était refusée, et bien tant pis pour eux.
Là, où ça la choqua profondément, c’était plutôt la seconde phrase qu’il prononça, cette fois ci il n’hésiterait pas ?! Non mais parce qu’il avait l’impression d’avoir hésité là en plus, son torse lui brûlait comme si on lui avait brisé les côtes et il trouvait le moyen de prétendre avoir hésité, bah dis donc, quand il n’hésitait pas il se passait quoi au juste. Alors oui, pour le coup elle se transforma parce que communiquer en grognement c’est pas ce qu’il y a de plus facile dans ce monde, fin pour la conversation et la compréhension c’est chaud.

« Déjà, je ne m’appelle pas loup, Caleb ! Comment ça tu n’hésiteras pas, j’ai pas vraiment l’impression que le coup que je viens de me prendre résultait d’une grande hésitation ! » Elle inspira profondément, douloureux d’ailleurs que cette inspiration, avant de reprendre moins virulente. « Ecoute, je sais que ça doit être compliqué pour vous tous d’assumer tout cela et que vous préfériez tous me voir morte mais bon sang c’est moi. »

Elle ne se souvenait pas vraiment du moment où Caleb était rentré dans sa vie et qu’on lui avait présenté ce petit garçon qu’elle n’avait jamais vu avant ce jour, comme son frère et c’est fou mais elle était pratiquement certaine d’avoir été beaucoup plus compréhensive et qu’elle avait fait beaucoup plus d’efforts qu’il n’en faisait actuellement. Elle ne l’avait jamais mis de côté sous prétexte que ce n’était pas un Rosewain et elle trouvait ça légèrement risible que de son côté, elle ne soit rien de plus qu’un grain de sable qui gênait dans sa belle-famille qu’il aimait de tout son cœur. Elle poussa un long soupire découragée en constatant qu’elle était plus seule que jamais quand elle était en présence d’un membre qu’elle chérissait plus que tout au monde et que ce n’était pas spécialement réciproque.






Ashley Rosewain
Why did it all go wrong? - I wanna know what's going on. And what's this holding me? I'm not where I supposed to be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je défendrais ma vie [Caleb]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je défendrais ma vie [Caleb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caleb Carr
» Adam VS Gloria VS Caleb
» Caleb
» Charles Caleb Colton
» LE TUEUR DE TEMPS de Caleb Carr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters RPG  :: La ville de New York [RPG] :: Le Bronx-